Couvercle de fonts baptismaux

Structure ovale et bombée, surmontée d’une croix de laiton. L’ouverture de la serrure est bien visible.

Les fonts baptismaux (“font,” mot qui vient du latin fons pour « fontaine » ou « source ») servent aux baptêmes par aspersion. Les fonts les plus simples ont un pilier de 1,5 m avec un support pour un bassin d’eau. Les matériaux taillés et sculptés varient considérablement, allant du marbre au métal ou au bois.
La forme peut varier. Beaucoup de fonts baptismaux ont huit côtés pour rappeler la nouvelle création. Certains ont trois côtés, en rappel de la Sainte Trinité. Ils sont parfois placés devant la nef de l’église pour rappeler aux fidèles leur baptême, qui représente leur entrée dans l’Église. Dans plusieurs églises du Moyen Âge et de la Renaissance, une chapelle spéciale ou même un bâtiment dédié, dit « baptistère », abritait les fonts baptismaux.

Matériaux - Techniques
Métal recouvert de cuivre
Fabricant / Période

1900
Dimensions

H : 40 cm ; L : 62 cm ; P : 45 cm

État
Moyen : serrure détériorée
Destination

Couvercle des fonts baptismaux de la Chapelle de Pontchaillou (construite en 1904 et détruite dans les années 1980)

Précision d'utilisation

Protection de l'eau baptismale

Date d'acquisition
18/10/2012
Origine des dons
CHU de Rennes
Numéro d'inventaire
CPHR - 2012.115
Copyright
© Conservatoire du patrimoine hospitalier de Rennes