Bourdaloue – Pot de chambre ovale

Urinal de forme ovale avec anse

L’origine du mot vient de la cour de Louis XIV où dans la chapelle royale l’abbé Louis Bourdaloue (1632-1704), appelé Roi des prédicateurs et prédicateur des rois avait l’habitude de faire des prêches interminables.
La longueur effarante de ses sermons en chaire, s’imposant souvent pendant plus de deux heures d’affilée, ne pouvait manquer de poser quelques problèmes intimes, et clairement mictionnels, aux dames de la haute société placées tout en avant dans la chapelle, mais incapables alors de se soulager de vessies douloureuses. Cachées sous la crinoline, avec l’avantage des culottes de l’époque fendues d’avant en arrière, cet objet astucieux pouvait  libérer ces pénitentes qui confiaient alors discrètement à leurs dames de compagnie le soin de vider l’instrument fort peu sacré tout derrière l’édifice religieux. Le mot est utilisé aussi en chapellerie (ruban du chapeau) et en pâtisserie (tarte aux poires avec de la crème d’amandes… )

Matériaux - Techniques
Porcelaine blanche
Fabricant / Période

Fin du XVIIe-début du XVIIIe siècle
Dimensions

H : 8 cm L : 25 cm

État
Moyen : multiples points bruns sur la porcelaine
Destination

Urinoir destiné aux femmes

Date d'acquisition
19/01/2012
Origine des dons
Guy Gaboriau
Numéro d'inventaire
CPHR - 2012.7
Copyright
© Conservatoire du patrimoine hospitalier de Rennes