Spéculum vaginal de Ricord

Instrument à deux valves pleines, inventé par Ricord puis modifié par Fournier qui lui a adapté un manche strié et un système d’écartement qui possède un pas de vis.

Philippe Ricord (1800-1889), médecin français, invente son spéculum en 1834. Né à Baltimore où il commençe ses études, il les poursuit à Paris. Nommé médecin en 1826, il devient chirurgien en chef en 1834 à l’Hôpital des vénériens, devenu Hôpital du Midi en 1836. Il se rend célèbre en 1841 en authentifiant une lésion vaginale syphilitique lors de l’examen d’une femme accusée par des hommes de les avoir contaminés. Dans la seconde moitié du XIXe siècle, Ricord soigne les maladies vénériennes de la bonne société parisienne ainsi que celles du gotha de l’Empire.

Les Goncourt pourront écrire :
“Rien ne rassure moins sur la santé des monarchies actuelles que la brochette de croix que je vois à Ricord”

Matériaux - Techniques
Maillechort pour les valves, métal pour le pas de vis et ébène sur le manche
Fabricant / Période

1834
Dimensions

H : 6,5 cm ; L : 7 cm ; P : 23,5 cm

État
Moyen : pas de vis altéré
Destination

Médecine gynécologique

Précision d'utilisation

Il s'agit d'un instrument qui permet d'écarter les parois du vagin pour pouvoir visualiser et examiner le col de l'utérus et le vagin et donner un accès au canal cervical et à la cavité utérine pour pratiquer de multiples examens et interventions chirurgicales.

Date d'acquisition
10/07/2012
Origine des dons
Famille Philouze Rennes
Numéro d'inventaire
CPHR - 2012-75