Oscillomètre de Pachon

Boitier métallique comportant un cadran gradué de 0 à 20 permettant de mesurer l’amplitude des oscillations de la paroi artérielle et un cadran gradué de 0 à 30 cm de mercure, relié par un tuyau de caoutchouc à un brassard. Une vis d’échappement permet de faire varier la pression du brassard. Une vis de séparation permet de visualiser les oscillations. L’appareil est placé dans une boîte recouverte de simili cuir bleu. L’intérieur est tapissé de feutrine rouge.

Victor Pachon, médecin et physiologiste français, devient agrégé de physiologie à la faculté de médecine de Bordeaux en 1895. En 1908, il est nommé chef du laboratoire de physiologie
à la faculté de médecine de Paris, où il travaille en particulier sur les répercussions de l’ablation totale de l’estomac chez le chat. En 1909, après avoir orienté ses recherches sur le système artériel,
il invente son oscillomètre sphygmographique, en collaboration avec l’ingénieur Charles Boulitte, un assidu de son laboratoire.
Léon Binet, un de ses élèves, écrivit en 1939 qu’il était un enseignant remarquable et un expérimentateur ingénieux. Son nom a été donné à l’une des facultés de médecine de Bordeaux.

Matériaux - Techniques
Métal, verre, caoutchouc, tissu
Fabricant / Période
Boulitte
1909-1970
Dimensions

Boîte : L : 25 cm ; P : 18 cm ; H : 8 cm

État
Moyen
Destination

Mesure des oscillations de la paroi artèrielle des membres.

Précision d'utilisation

Utilisé surtout pour le diagnostic d'artérite des membres infèrieurs avant l'avènement du doppler artériel.

Date d'acquisition
13/12/2011
Origine des dons
CHU de Rennes IFSI
Numéro d'inventaire
CPHR - 2011.60
Copyright
© Conservatoire du patrimoine hospitalier de Rennes