Photomicroscope à contraste de phase

Le microscope est équipé d’une tête d’observation binoculaire et d’une tourelle portant quatre objectifs (x5, x10,  x40 et x100). Une vis macrométrique et une vis micrométrique permettent le réglage en hauteur de la platine porte-échantillon.

Sur le haut du statif, se situe un branchement pour une colonne de photographie.

Sous la platine, se trouve le système de contraste de phase.

 

Frederik « Fritz » Zernike (1888-1966) est un physicien néerlandais. Il étudie la chimie, les mathématiques et la physique à l’université d’Amsterdam. Il travaille ensuite dans le laboratoire d’astronomie  puis de physique de Groningue. En 1930, il découvre des « raies fantômes » de part et d’autre des raies primaires d’un spectre produit par un réseau de diffraction. A partir de cette découverte en 1933, il décrit pour la première fois sa technique de contraste de phase en microscopie.

Il reçoit le prix Nobel de physique en 1953 pour l’invention du microscope à contraste de phase.

Matériaux - Techniques
Métal, verre
Fabricant / Période
BBT France
2nde moitié du XXe siècle.
Dimensions

H : 48cm ; L : 35cm ; P : 47cm

État
Bon (appareil photographique absent)
Destination

Le contraste de phase est surtout employé en bactériologie et en cytologie.

Précision d'utilisation

Le contraste de phase est une technique optique qui exploite les variations de l'indice de réfraction pour produire des images à fort contraste.
Elle permet de visualiser les structures internes des cellules vivantes sans coloration toxique pour celles-ci.

Date d'acquisition
23/05/2013
Origine des dons
Faculté de médecine de Rennes Jean-Philippe Moulinoux
Numéro d'inventaire
CPHR-2013-252
Copyright
© Conservatoire du patrimoine hospitalier de Rennes