Traité des maladies des femmes grosses et celles qui sont accouchées

Sujet

Ce livre fait l’état des connaissances obstétricales au XVIIe siècle. Il enseigne ” la bonne méthode” pour aider les femmes lors de leur accouchement, les gestes à faire en toutes circonstances. L’auteur insiste sur la nécessité, pour les sages-femmes, de connaitre l’anatomie et la physiologie en décrivant très exactement les organes féminins qui servent à la reproduction. Il observe et décrit les signes de grossesse, des cas de fausses couches, de vomissements graves, de fièvres puerpérales, d’hémorragies de la délivrance, il évoque les césariennes. Enfin, il détaille les soins à apporter aux accouchées et aux enfants dès la naissance.

Description

Ouvrage relié pleine peau de couleur brune, à nerfs et mors décorés. 555 pages, illustrées de 22 figures légendées. Page 531 série d’aphorismes concernant la grossesse.

Historique

François Mauriceau (1637-1709) est un chirurgien français considéré comme l’un des premiers à faire “l’art des accouchements”. Il  joue un rôle important dans l’avènement d’une obstétrique moderne. Il fait son apprentissage de chirurgie à l’Hôtel-Dieu de Paris et parvient au rang de maître-chirurgien et Juré (équivalent d’expert auprès des tribunaux). En 1660, il est le premier chirurgien de la maternité de l’Hôtel-Dieu, administrée par l’évêque de Paris. La pratique des accouchements est effectuée par des “ventrières” ou sages-femmes mais les chirurgiens prennent de plus en plus d’importance. Il est nommé prévôt, (l’équivalent de Doyen) au Collège de chirurgie de St Côme (Paris) où un amphithéâtre d’anatomie avait été crée en 1691. Il a exercé aussi et surtout en pratique privée, il soigne les dames de la cour, de la noblesse. Il y acquiert une grande réputation de probité, d’habileté mais ses rivaux lui reprochent d’être “prodige de fierté” et monstre” d’orgueil”. A partir de 1668, il publie ce livre plusieurs fois complété et réédité jusqu’en 1740, traduit en 6 langues et écrit en langue vulgaire mais de niveau savant. Il donne à l’obstétrique ses lettres de noblesse et en fait une spécialité à part entière.

Auteur
François Mauriceau
Éditeur
La Compagnie des Libraires (Paris)
Date de publication
1721 (6e édition)
Dimensions
L : 25,5 cm ; l : 19 cm
État
Moyen, angles de coiffe abîmés, papier jauni.
Date d'acquisition
04/10/2017
Ancienne appartenance
Tas Anne
Statut juridique
Don CPHR
Numéro d'inventaire
CPHR - 2017.20
Copyright
© Conservatoire du patrimoine hospitalier de Rennes