Les expositions temporaires

2020 – Le cerveau au fil des âges, de l’anatomie aux neurosciences

Cette exposition propose un voyage des premiers millénaires où l’homme préhistorique perça pour la première fois le crâne d’un de ses congénères afin de libérer les esprits maléfiques qui y étaient enfermés, aux dissections de la Renaissance, à la naissance de la neurologie grâce au Professeur Charcot et à son école parisienne de la Salpêtrière, et jusqu’à aujourd’hui, où les progrès scientifiques, médicaux et techniques des cinquante dernières années (comme les méthodes sophistiquées d’imagerie cérébrale) permettent de réparer certaines lésions au centre du cerveau.

 

Les expositions passées

2019 - Mémoire de l’Hôtel-Dieu, un patrimoine hospitalier et religieux

Les objets de dévotion sont considérés comme les supports matériels des pratiques et des croyances du fait religieux dans des établissements de soins. Cette thématique a été largement développée par le musée national des Arts et Traditions populaires, dont le MuCEM de Marseille est devenu l’héritier. Il conserve depuis le 6 juin 2013 des collections constituées depuis 1878, d’abord par le musée d’ethnographie du Palais du Trocadéro, puis à partir de 1936 par le musée national des Arts et Traditions populaires.

Au moment où l’Hôtel-Dieu de Rennes a fermé ses services hospitaliers, le CPHR a collecté les objets religieux anciens de cette exposition dans l’établissement, mais aussi dans deux centres hospitaliers et deux cliniques de Rennes.

2019 - Un autre regard sur les neurosciences

A l’occasion de la semaine du cerveau du 11 au 15 mars, des chercheurs et doctorants sont allés à la rencontre du grand public et des scolaires pour partager des connaissances générées par la recherche sur le cerveau. Pendant cette période, le CPHR a mis en place dans le hall de l’hôpital Pontchaillou une exposition éphémère destinée aux malades, aux familles et visiteurs ainsi qu’aux professionnels hospitaliers.