CONSERVATOIRE DU PATRIMOINE HOSPITALIER DE RENNES

Une mémoire pour l’avenir

Vue extérieure du CPHR, au 64 rue de Saint Malo

  • Espace soins

  • Espace radiologie

  • Espace pharmacie

  • Espace dentaire

  • Espace chirurgie

  • Espace biologie

DU NOUVEAU AU CPHR !

Les collections sont en place dans nos nouveaux locaux et désormais accessibles au public. Voir les modalités pratiques ici.

L’exposition temporaire  » LE CERVEAU AU FIL DES AGES  » ouvrira le 6 septembre 2022 et sera visible jusqu’au 15 juillet 2023.

« Ces trésors racontent l’histoire de notre santé »

Retrouvez l’article de l’Espace des Sciences sur le Conservatoire du Patrimoine Hospitalier de Rennes en cliquant ici.

ACTUALITÉS

QUELQUES OBJETS DE NOS COLLECTIONS

Un nouvel écrin voulu pour les collections du patrimoine de la santé en Bretagne.

Le Conservatoire du Patrimoine Hospitalier de Rennes (CPHR) a été hébergé pendant 10 ans dans les anciens locaux désaffectés de la gynécologie de l’Hôtel-Dieu du CHU de Rennes. Il s’est mis aux services de différents publics et institutions et s’est développé. Il a reçu le soutien matériel du CHU jusqu’en 2017, date de la vente de l’Hôtel-Dieu, puis celui de l’Etablissement Public Foncier de Bretagne.

Pour la plus grande satisfaction de ses adhérents, de ses utilisateurs et de ses visiteurs, conformément au souhait du CHU, conformément à la volonté de la Maire de Rennes et conformément au projet élaboré par le promoteur LinkCity, la construction du nouveau Conservatoire est terminée.

La nouvelle structure est située en façade de la rue de Saint-Malo sur deux niveaux :

  • Le rez-de-chaussée se compose d’un accueil, de la grande salle des collections permanentes qui abrite les espaces de Médecine, Chirurgie- Anesthésie, Radiologie, Laboratoire, Pharmacie et Soins dentaires.
  • Le 1er étage comporte une salle d’exposition complémentaire pour les espaces Soins et Mère-enfant et une salle mixte pour les conférences et les expositions temporaires. A ce niveau sont également les locaux destinés aux adhérents de l’association.

Des dons continuent à nous parvenir régulièrement. Nous apprécions ces relations établies avec les donateurs.

  • Balance de type trébuchet

  • Colorimètre de Dubosq

  • Dentier sculpté en ivoire

  • Pilulier double

  • Appareil à transfusion de Jouvelet

  • Seringue de Pravaz

  • Tube de Coolidge à anode tournante

  • Prothèse porométal de Judet

  • Brise-pierre à écrou brisé de Guyon

Une logistique de déménagement portée par des adhérents de l’association

Après une année de pandémie qui a créé une rupture avec les visiteurs : les collégiens, les lycéens, les étudiants présentant un projet pédagogique ont disparu, les associations à la recherche d’insolite et de merveilles ne sont plus là pour faire les curieuses.

Le déménagement final a eu lieu les 11 et 12 décembre. Il s’est agi de déplacer 5 000 petits et gros objets ainsi que des mobiliers, en particulier les vitrines anciennes de laboratoires, la pharmacie de Paimpol et son comptoir de 1891. Dans la convention qui nous liait à l’entreprise de déménagement, la confection des cartons a été réalisée par les adhérents pour diminuer les coûts de l’opération. La mise en place des objets dans les espaces respectifs de présentation sera réalisée avec l’aide des scénographes de Grand-Géant qui disent être très intéressés par la mission.

Un lieu d’accueil et de découverte qui prend en compte les 10 ans d’expériences et de rencontres avec les publics bretons

Les amis, les curieux et les visiteurs seront reçus dans un cadre nouveau. Avec grand bonheur les visites guidées et/ou à thèmes reprendront : moments de découverte ou d’éveil tout particulièrement pour les jeunes générations, de partage, d’échanges pour des visiteurs plus aguerris qui veulent se souvenir de leur passé ou se projeter dans l’avenir. Les expositions temporaires recommenceront selon les thèmes inspirés par l’actualité ou selon les sollicitations qui sont faites par les établissements scolaires en particulier. Le rythme des conférences reprendra. Un travail de mémoire se poursuivra pour conforter les descriptions historique et/ou scientifique.

Le CPHR est et restera un lieu culturel apprécié et plus particulièrement un lieu de culture scientifique destiné à faire naître des vocations…