Machine à écrire mécanique

La machine à écrire en acier de couleur noire comporte un clavier AZERTY. Chaque lettre, en relief, est insérée sur l’extrémité d’une tige rigide “barre à caractère” qui frappe le ruban encreur. Un levier de retour de chariot manuel est positionné latéralement.

La fabrication des machines à écrire débute aux USA à la fin des années 1880. Les journalistes furent les premiers à adopter ces machines pour la transcription des débats parlementaires. Les dactylographes, essentiellement des femmes, étaients payées à la tâche, voire à la ligne. Depuis le début du XXe siècle, des concours de vitesse sont organisés et la championne tchèque, en 2003, écrit 955 caractères à la minute.
Les machines électriques puis les ordinateurs vont remplacés ces machines.

Matériaux - Techniques
Métal, plastique
Fabricant / Période
Royal Typewriter Co, Inc New York
Première moitié du XXe siècle
Dimensions

H : 25 cm ; L : 50 cm ; P : 42 cm

État
Bon
Destination

La machine à écrire permet d'établir des documents au moyen des caractères utilisés en imprimerie.

Précision d'utilisation

A l'hôpital, les sécrétaires médicales tapaient tous les compte-rendus médicaux avec ces machines. Les sécrétaires administratives les utilisaient également.

Date d'acquisition
19/12/2011
Origine des dons
CHU de Rennes
Numéro d'inventaire
CPHR - 2011.68
Copyright
© Conservatoire du patrimoine hospitalier de Rennes