Deprecated: La fonction builder_status est obsolète depuis la version 4.2.1 ! Utilisez AviaBuilder::get_alb_builder_status() à la place. in /home/cphrqjcq/www/wp-includes/functions.php on line 5379

Moule à ovules

Moule rectangulaire en laiton à fermoirs articulés avec boutons moletés, perforé de six alvéoles

Tampons vaginaux (ou pessaires) et injections vaginales furent les formes de prescriptions les plus courantes pour l’usage gynécologique depuis l’Antiquité. Au XIXe siècle, deux pharmaciens français Cap et Garot développent l’usage de la glycérine. Cependant c’est un autre pharmacien français, Chaumet du Planchat, qui réalise les premiers ovules à la glycérine qui peuvent être préparés aussi bien en officine qu’industriellement. L’ovule classique reste de plus en plus concurrencé par les comprimés gynécologiques et les capsules vaginales.

Matériaux - Techniques
Laiton
Fabricant / Période
Segaud
Environ 1950
Dimensions

L : 20,5 cm ; H : 4,5 cm ; P : 5 cm

État
Excellent
Destination

Fabrication d'ovules de 16 grammes

Précision d'utilisation

Les excipients utilisés sont les mêmes que ceux destinés à la fabrication des suppositoires. Préalablement chauffée, la glycérine est ajoutée à la gélatine puis le mélange est coulé dans le moule à ovules. A l'issue de cette opération, on obtient des préparations de forme ovoïde de consistance solide.

Date d'acquisition
14/09/2012
Origine des dons
Pharmacie CHU de Rennes
Numéro d'inventaire
CPHR - 2012.223
Copyright
© Conservatoire du patrimoine hospitalier de Rennes