Pulvérisateur de Lucas Championnière

Se compose d’une chaudière à vapeur avec soupape de sûreté dont un tube d’échappement est muni d’un ajustage. La pulvérisation est produite par deux tubes se rencontrant angulairement. Le tube supérieur apporte un jet de vapeur qui frappe sur l’inférieur et le liquide d’un réservoir aspiré se brise sur les lèvres d’un petit ajustage très fin. Les deux tubes se rencontrent à angle aigu. Cette chaudière est chauffée par une lampe à alcool dont la mèche circulaire chauffe un tube d’où se dégagent des vapeurs d’alcool qui s’enflamment à son extrémité.

Lucas Championnière (1843-1913) né à St Léonard (Oise), jeune étudiant en médecine se rend en Ecosse dès 1868 pour rencontrer Joseph Lister qui utilisa le premier “l’acide phénique” comme désinfectant. Il semble bien que ce soit Lister qui ait inventé le pulvérisateur à vapeur mais que ce soit L.C. qui l’ait développé. Utilisation jusqu’au milieu du XXe siècle.

Matériaux - Techniques
Métal et verre -poignée en bois
Fabricant / Période
Niédrée-PARIS
Environ 1910
Dimensions

H : 25 cm ; D : 13 cm ; P : 31 cm

État
Bon
Destination

Pulvérisation d'antiseptique sur tissus nécrosés et sphacélés

Précision d'utilisation

Cet appareil est destiné à réduire et à projeter avec force, sous forme de brouillard toutes sortes de subtances médicamenteuses liquides.

Date d'acquisition
19/01/2012
Origine des dons
Guy Gaboriau
Numéro d'inventaire
CPHR - 2012.14
Copyright
© Conservatoire du patrimoine hospitalier de Rennes