Deprecated: La fonction builder_status est obsolète depuis la version 4.2.1 ! Utilisez AviaBuilder::get_alb_builder_status() à la place. in /home/cphrqjcq/www/wp-includes/functions.php on line 5383

Sonde vésicale à dard

La sonde vésicale à dard est constituée d’une tubulure rigide et creuse. Une extrémité présente une cannelure et est recourbée. L’autre possède deux anneaux pour la préhension.

Dans la sonde, glisse une tige métallique se terminant par une pointe acérée ou dard.

L’extrémité libre de la tige présente un poussoir.

De l’Antiquité à la Renaissance,  l’opération de la taille est dite « par le petit appareil ». L’incision est périnéale et ne nécessite qu’un scalpel et un crochet. Elle serait d’origine indienne ou perse. Hippocrate (460-375 avant JC) en a interdit l’exercice dans son serment.

En occident, à partir du XVIe siècle la « taille par le petit appareil » est délaissée pour la « taille du grand appareil », c’est à dire avec un appareillage plus important et plus sophistiqué : rasoir en forme de couteau, explorateur, dilatateur, forceps et écarteurs.

Cette taille du grand appareil se fait soit par « voie basse » avec incision du périnée soit par « voie haute » avec incision sus-pubienne.

A partir d’Henri II, les rois de France ont leur opérateur de la pierre, tous issus de père en fils de Laurent Collot. La famille Collot fournira 8 générations d’opérateurs du Roy pour la pierre ».

Jacques de Beaulieu (1651-1704) dit « frère Jacques » se fait connaitre pour sa technique avec une incision oblique.

Jean Baseilhac (1703-1783) dit « frère Côme » invente un « lithotome à lames cachées » et une « sonde à dard ».  Jean-Jacques Rousseau et Diderot mentionnent un sondage par frère Côme.

La « taille par voie haute »  se développe au XVIII et XIXe siècles. Henry Thomson (1820-1897) opère deux fois Napoléon III mais le patient décède peu après 1873. Un aspirateur de débris est inventé.

En France, Félix Guyon (1831-1920) devient le maître de la « taille haute » et est considéré comme le père-fondateur de l’urologie française. Il met au point des sondes évacuatrices et une sonde brise pierre.

 

Matériaux - Techniques
Métal
Fabricant / Période

XIXe siècle
Dimensions

D : 0,5 cm ; L : 32 cm

État
Moyen
Destination

La sonde vésicale à dard est utilisé pour le traitement, broyage et élimination des calculs de la vessie.
Cette intervention était désignée jusqu'au XIXe siècle par l'"opération de la taille" ou lithotomie.

Précision d'utilisation

Pour la lithotomie du "grand appareil par voie basse", la sonde à dard permet un meilleur repérage de la pierre.

Date d'acquisition
08/07/2017
Origine des dons
Pascale Mariotti-Malherbe (représentant la famille Malherbe)
Numéro d'inventaire
CPHR - 2017.41
Copyright
© Conservatoire du patrimoine hospitalier de Rennes