Camisole de force

La camisole de force est une veste en toile forte blanche avec un laçage dans le dos et des manches fermées.

La camisole de force aurait été inventée, non pas comme on le lit parfois par Guilleret, tapissier de l’hôpital de Bicêtre, mais vers 1772 par un médecin nommé David MacBride (1726-1778).

Ces moyens de contention n’étaient pas en eux-mêmes des traitements de la maladie mais ils pouvaient, quand rien d’autre n’était possible, permettre un accès à la parole et au dialogue. La camisole de force a le plus souvent été remplacée par l’usage des neuroleptiques, aussi appelés “camisoles chimiques” .

Matériaux - Techniques
Toile blanche
Fabricant / Période

Fin XVIIIe siècle à la première moitié du XXe siècle
Dimensions

H : 52 cm ; L : 52 cm ; P : 1 cm

État
Excellent
Destination

La camisole de force était un instrument de contention dans les asiles psychiatriques, les prisons et les ophelinats

Précision d'utilisation

Une camisole de force est une veste en toile très forte destinée à empêcher une personne de se servir de ses bras. Ceux-ci sont passés dans des manches fermées qui sont croisées par-devant et attachées dans le dos avec des lanières.

Date d'acquisition
16/12/2016
Origine des dons
Hôpital Guillaume Régnier
Numéro d'inventaire
C-2012-528
Copyright
© Conservatoire du patrimoine hospitalier de Rennes