Deprecated: builder_status est obsolète depuis la version 4.2.1 ! Utilisez AviaBuilder::get_alb_builder_status() à la place. in /home/cphrqjcq/www/wp-includes/functions.php on line 5211

Appareil à pneumothorax de Küss

Sur un socle en bois, muni de deux poignées, sont fixées : un tube en U manométrique, muni à sa partie supérieure d’un robinet de verre, un flacon de 600 cc, fermé par un bouchon dans lequel s’insère un tube de verre en T. La partie inférieure de ce tube est munie d’un long tuyau destiné à être relié à un trocart de Küss. A côté, un deuxième flacon non gradué, relié au premier par un tuyau de caoutchouc. Entre les deux flacons, est fixée une échelle graduée de 0 à 50. A côté du tube manométrique, il y a aussi une échelle graduée de 0 à +50 et de 0 à -50.

Georges Küss, médecin alsacien (1887-1966) mit au point cet ingénieux système de vases communicants, permettant de mesurer exactement la quantité de gaz introduite dans la plèvre

Matériaux - Techniques
Bois, verre, caoutchouc, acier
Fabricant / Période

Première moitié du XXe siècle
Dimensions

H : 56,5 cm L : 34 cm P : 16,5 cm

État
Moyen. Les caoutchoucs sont en mauvais état
Destination

L'appareil était utilisé pour créer des pneumothorax artificiels chez des patients atteints de tuberculose, avant l'arrivée des antibiotiques.

Précision d'utilisation

Un trocart de Küss était introduit dans la plèvre et relié à l'éprouvette graduée. Celle-ci permettait d'introduire de l'air ou de l'azote dans la plèvre et de mesurer le volume de gaz insufflé. L'autre flacon, mobile, était utilisé soit pour remplir de gaz le flacon précédent soit pour déplacer le gaz dans la plèvre, par la technique des vases communicants.

Date d'acquisition
27/11/2013
Origine des dons
CHU de Rennes
Numéro d'inventaire
CPHR - 2013.174
Copyright
© Conservatoire du patrimoine hospitalier de Rennes