Cadres support de films radio

Lot de deux cadres métalliques avec clapet à chaque angle

Depuis la découverte des rayons X, le développement chimique des clichés argentiques a été effectué selon le même principe que la photographie : négatif trempé dans un bain de révélateur puis de fixateur. Ces différentes phases du développement manuel s’opéraient dans les chambres noires. Le film était fixé sur un cadre, ce qui permettait de le manipuler sans le toucher et de le placer successivement dans le révélateur, le fixateur et le bain final de rinçage.

Ces cadres support de films ont été utilisés jusque dans les années 1960, date d’apparition des machines à développer automatiques.

Matériaux - Techniques
Métal
Fabricant / Période

XXe siècle
Dimensions

L : 43 cm ; P : 30 cm ; P : 37 cm

État
Excellent
Destination

Chambre noire, développement de films radiographiques

Précision d'utilisation

Systéme de fixation pour développement manuel, trempage dans les différents bacs de développement (3 bacs)

Date d'acquisition
02/01/2012
Origine des dons
Ecole de Manipulateurs IFMEM
Numéro d'inventaire
CPHR - 2012.63 ; CPHR - 2012.66
Copyright
© Conservatoire du patrimoine hospitalier de Rennes