Deprecated: La fonction builder_status est obsolète depuis la version 4.2.1 ! Utilisez AviaBuilder::get_alb_builder_status() à la place. in /home/cphrqjcq/www/wp-includes/functions.php on line 5383

Journal de chimie médicale, de pharmacie, de toxicologie

Sujet

Ce volume est une compilation d’articles parus dans des journaux de trois à quatre pages qui paraissent tous les mois, par abonnement. Ces articles font l’état des travaux de leurs auteurs -des chimistes, pharmaciens, médecins- et de leurs découvertes. Il est question d’éléments chimiques utilisés à des fins thérapeutiques parfois toxiques et qui ne sont pas sans danger.

Description

Ouvrage relié. Couverture cartonnée mouchetée vert/ marron, dos orné de bandes dorées, titres en lettres dorées. 781 pages, table alphabétique des auteurs p 778.

Historique

A propos de la presse. La presse médicale prend véritablement son essor au XIXe siècle. Les premiers titres sont généralistes ou émanent d’institutions ou de sociétés. Très rapidement les spécialités médicales s’emparent de ce médium et multiplient les publications venant aussi bien  de Paris, de province que de l’étranger, c’est le cas pour ce livre.

A propos de la chimie. Au XIXe siècle, la chimie est encore souvent enseignée comme science accessoire servant les sciences naturelles, la médecine, l’industrie. Ce sont souvent, les professeurs de faculté de médecine qui enseignent la partie théorique du cours en amphithéâtre et les pharmaciens la partie expérimentale en laboratoire. Les cours peuvent être donnés aussi par des chimistes liés à l’industrie ou aux sciences naturelles. Ces deux auteurs en sont un exemple.

Jean-Louis Lassaigne (1800-1859) est un chimiste français, professeur de chimie à l’école vétérinaire d’Alfort. On lui doit de nombreux travaux portant sur la chimie pure, la chimie industrielle, minérale, animale, légale.

Jules Pelouze (1807-1867) est un chimiste français. Apprenti pharmacien, il fit la connaissance de Lassaigne puis de Gay-Lussac avec lequel il fit des expériences sur l’alcalimètrie, la chronomètrie. Interne en pharmacie, puis professeur à l’école polytechnique, Nobel fut son élève pendant un an. Il fait partie des 72 savants dont le nom est inscrit sur la Tour Eiffel.

 

 

Auteur
Un collectif, les membres de la Société de chimie médicale
Éditeur
Labé, libraire de la Faculté de médecine de Paris
Date de publication
1854, Tome X , 3e série
Dimensions
L : 21 cm ; l : 13,5 cm
État
Mauvais , couverture abîmée.
Date d'acquisition
22/10/2015
Ancienne appartenance
M Loïc Javaudin
Statut juridique
Don CPHR
Numéro d'inventaire
CPHR - 2015.14
Copyright
© Conservatoire du patrimoine hospitalier de Rennes