Deprecated: La fonction builder_status est obsolète depuis la version 4.2.1 ! Utilisez AviaBuilder::get_alb_builder_status() à la place. in /home/cphrqjcq/www/wp-includes/functions.php on line 5379

Test diagnostique d’hypersensibilité retardée à la tuberculine

Le test se présente dans une boite métallique : 3 vaccinostyles et deux flacons de tuberculine brute (culture de Mycobaterium tuberculosis inactivé).

Ce test a été mis au point en 1907 par Charles Mantoux à partir des travaux de Robert  Koch. Initialement Koch pense pouvoir utiliser la tuberculine comme remède. Il essuie bien sûr de nombreux échecs mais constate que les patients affectés de tuberculose réagissent à l’administration de tuberculine par des symptômes locaux, observation à l’origine de la mise au point du futur test par Mantoux et Clemens Von Pirquet qui administrèrent la tuberculine à des sujets sains dans un but diagnostique.

Matériaux - Techniques
Coffret métal, verre, métal inoxydable, caoutchouc, gaze, coton cardé
Fabricant / Période
Institut Pasteur Paris
Entre 1941 et 1959 car numéro de Visa sur l’étiquette
Dimensions

Boite métallique : "H : 2 cm ; L : 9,5 cm ; P : 2,5 cm"

État
Très bon
Destination

Test cutané ou Intradermo-réaction sur l'avant-bras

Précision d'utilisation

Test diagnostique d’une infection tuberculeuse latente : l’antigène tuberculine réagit avec les cellules T mémoire des mycobactéries en provoquant une inflammation ou induration riche en facteurs pro-inflammatoires : TNFα et interleukines. Le test a l’inconvénient d’être positif chez les sujets vaccinés par le BCG. On injecte sous la peau au niveau de l’avant-bras, une goutte de 5 unités tuberculine 0,1ml. La lecture du test se fait 72 h après l’injection. Les premières injections se faisaient en piquant l’épiderme avec un vaccinostyle au travers d’une goutte de liquide.

Date d'acquisition
25/04/2019
Origine des dons
Jacques Bouget
Numéro d'inventaire
CPHR - 2019.4
Copyright
© Conservatoire du patrimoine hospitalier de Rennes