Microscope inversé

Le microscope binoculaire inversé est équipé d’une tourelle support de six objectifs placés sous la platine porte échantillon. La hauteur de la platine est réglée par une vis macrométrique et une vis micrométrique. Le déplacement latéral est assuré par un guide objet.

L’éclairage est placé au dessus de la platine.

Le microscope est équipé d’un système d’observation en contraste de phase.

Les scientifiques tentent de cultiver des cellules en laboratoire depuis la fin du XIXe siècle, mais sans succès car les échantillons meurent rapidement.

La véritable avancée se produisit en 1951 lorsque les cellules d’Henrietta Lacks, connues sous le nom de cellules HeLa, prélevées (sans consentement) lors de son opération du cancer du col de l’utérus et cultivées par le biologiste George Gay se révélèrent “immortelles” en se reproduisant à l’infini.

C’est la première lignée cellulaire établie in vitro. Elle a été diffusée dans de multiples laboratoires et a contaminé de nombreuses cultures de cellules.

La fondation Henrika Lacks, créée par une journaliste, a pour objet d’aider financièrement ses descendants alors que les cellules HeLa ont fait la fortune de certains professionnels de santé.

Cet évènement a donné lieu à la rédaction d’un livre “La vie immortelle d’HL” et à la réalisation d’un film “la vie après la mort d’HL” .

Matériaux - Techniques
Métal, verre
Fabricant / Période
Wild (Heerbrugg Suisse)
ca 1970
Dimensions

H : 60 cm ; L : 34 cm ; P : 32 cm

État
Bon
Destination

Le microscope inversé est un microscope dont l'échantillon est illuminé par dessus et observé par dessous. Offrant un large espace entre le condenseur et la platine, il permet l'examen microscopique à travers des boîtes ou des plaques de culture de cellules vivantes ou de tissus "in vitro".

Le contraste de phase est une technique optique qui exploite les variations de l'indice de réfraction pour produire des images à fort contraste. Cette technique est surtout employée en bactériologie et en cytologie. Elle permet de visualiser les structures internes des cellules sans utiliser de colorant toxique pour celles-ci.

Précision d'utilisation

L'utilisation du microscope inversé est particulièrement indiquée pour observer les cellules vivantes en culture.
Cette technique d'observation a permis les fécondations "in vitro".

Date d'acquisition
23/05/2013
Origine des dons
Faculté de médecine de Rennes Jean-Philippe Moulinoux
Numéro d'inventaire
CPHR - 2013.250
Copyright
© Conservatoire du patrimoine hospitalier de Rennes