Pince gouge de Freidman 825-10

C’est une pince à manches articulés terminés par deux mors.  Un système de renvoi sur les manches assure l’ouverture automatique de la pince. Les mors sont symétriques, pointus aux extrémités, creux en gouttière et coupants.

 

De l’Antiquité au XVIIIe siècle, le métier de dentiste est exercé par les barbiers “arracheurs de dents” aux actes restreints : arrachage, limage et éventuellement obturation provisoire. Au début du XVIIIe siècle, le français Pierre Fauchard, pose les bases de la médecine dentaire dans son traité ” Le chirurgien dentiste ou Traité des dents” (1728), la première compilation de connaissances en anatomie dentaire, en traitements chirurgicaux et en instrumentation. Pour les extractions, utilisation des daviers, élévateurs, pélicans; pour les plombages : rugines, grattoirs, fouloirs, seul instrument rotatif le porte-foret à archet. Fin du XIXe siècle et surtout début du XXe siècle, la  profession bénéficie des découvertes dans d’autres domaines, meilleur éclairage, gaz puis électricité, anesthésie,  radiologie, connaissances des microbes, nouveaux matériaux… Ce qui entraîne le développement d’une instrumentation de plus en plus spécialisée et des interventions chirurgicales de plus en plus variées.

 

Matériaux - Techniques
Acier nickel-chrome
Fabricant / Période
Devemed 825-10, Germany
Seconde moitié du XXe siècle
Dimensions

H : 13,5 cm ; L : 8,5 cm.

État
Bon
Destination

La pince gouge fait partie de l'instrumentation particulière utilisée en chirurgie buccale et en chirurgie parodontale dans les actes nécessitant des résections (ablation d'une dent incluse, entravée) ou des plasties osseuses (réfection de l'os).

Précision d'utilisation

Elle permet de sectionner une partie osseuse et est utilisée pour régulariser les bords des plaies osseuses en particulier après des extractions. Elle permet d'éliminer les esquilles osseuses et rebords alvéolaires très fins recouvrant une lésion à éliminer.
L’os peut être travaillé pour le remanier par soustraction, en éliminant les pointes ou les irrégularités.

Date d'acquisition
08/11/2017
Origine des dons
Jean-Claude ROBERT
Numéro d'inventaire
CPHR - 2017.57
Copyright
© Conservatoire du patrimoine hospitalier de Rennes