Deprecated: La fonction builder_status est obsolète depuis la version 4.2.1 ! Utilisez AviaBuilder::get_alb_builder_status() à la place. in /home/cphrqjcq/www/wp-includes/functions.php on line 5383

Porte – amalgame

Le porte-amalgame est un instrument en forme de seringue à piston. Il est constitué d’un tube creux légèrement courbé dans lequel circule un piston actionné par un bouton pression en bout de l’instrument. A l’autre extrémité le piston traverse un embout vissé. Cet embout peut être interchangeable en fonction du diamètre du produit transporté. Au milieu une bague permet de bloquer l’index et le majeur pour permettre l’enfoncement du bouton pressoir par la paume de la main. Une vis près du bouton pression permet de régler la quantité du produit déposé.

Le porte amalgame est apparu avec l’amalgame.

L’amalgame d’argent utilisé en dentisterie résulte de la combinaison d’une poudre d’alliage métallique (dont la base est l’argent associé avec l’étain, le cuivre et très peu de zinc) avec un métal liquide à température ambiante, le mercure.

C’est le français Taveau qui propose en 1836 l’amalgame d’argent (binaire argent-mercure). En 1896, Black améliore cet amalgame et définit les limites de composition de l’alliage (65 % en poids d’argent, 29% d’étain, moins de 6% de cuivre). Le mercure représente un peu plus de 50% en poids du mélange avec la poudre.

L’amalgame de cuivre a été utilisé dans le traitement des caries chez les enfants sur dents temporaires. De moindre résistance, on lui reconnaissait des propriétés antiseptiques

Il  existe de nombreux modèles de porte-amalgame permettant de moduler les quantités présentées dans les cavités à obturer.

Matériaux - Techniques
Métal.
Fabricant / Période
SSW, Made in England 10A, Brit Pat N°734983
Deuxième moitié du XXe siècle
Dimensions

H : 16 cm ; L : 2 cm

État
Bon
Destination

Cet instrument est destiné à transporter une quantité de matériau en forme cylindrique dans une cavité à obturer. Il a servi pour les amalgames de cuivre, d'argent et plus récemment pour des dépôts d'hydroxyde de calcium.

Précision d'utilisation

Le matériau est chargé à partir de godets spécifiques ou de godets d'Apen ou à partir de peau de chamois, après essorage du produit. Des embouts de plusieurs tailles sont interchangeables. Une vis en bout de piston permet de régler la longueur du prélèvement. Un anneau sur le corps de l'instrument constitue une butée pour l'index et le majeur, le piston est poussé par la paume de la main. Le porte amalgame permettait de recueillir une petite quantité d'amalgame de cuivre ou d'argent et de le transporter dans la cavité dentaire pour assurer son obturation dans le traitement d'une carie.

Date d'acquisition
19/05/2015
Origine des dons
Jean Claude Robert
Numéro d'inventaire
CPHR - 2015.28
Copyright
© Conservatoire du patrimoine hospitalier de Rennes