Deprecated: La fonction builder_status est obsolète depuis la version 4.2.1 ! Utilisez AviaBuilder::get_alb_builder_status() à la place. in /home/cphrqjcq/www/wp-includes/functions.php on line 5379

Bocaux et flacons de pharmacie de Paimpol

Les bocaux et flacons de pharmacie, au nombre de 28, sont en verre soufflé de couleur bleu. Ils étaient posés sur les étagères du meuble d’une pharmacie à Paimpol.

Les corps et les cols des bocaux sont de section circulaire. Ils sont surmontés de couvercles métalliques peints en rouge et bordés d’un liseré doré.

Les flacons à col étroit sont équipés de bouchon de liège.

Certains bocaux contiennent des substances pharmaceutiques : poudres ou feuilles séchées.

Des étiquettes en céramique blanche mentionnent la nature des contenus.

 

 

La phytothérapie désigne la médecine fondée sur les plantes et les principes actifs naturels. Ce mot vient du grec « phytos » qui signifie plante et « therapeuo » qui signifie soigner. C’est l’une des formes de traitement les plus anciennes qui continue à jouer un rôle important en Afrique et en Asie par l’usage de plantes médicinales. Elle désigne aujourd’hui en Occident un ensemble de remèdes considérés par la communauté scientifique comme des traitements non conventionnels

Le premier texte connu sur la médecine par les plantes est gravé sur une tablette d’argile, rédigé par les Sumériens en caractères cunéiformes 3000 ans av J.-C. ; ils utilisaient des plantes telles le myrte, le chanvre, le thym, le saule en décoctions filtrées.

Les Grecs et les Romains utilisaient également de nombreuses plantes. On en retrouve des références, entre autres, dans l’œuvre Histoire naturelle, ouvrage en 37 volumes de Pline l’Ancien qui dès l’Antiquité et jusqu’à la fin du Moyen Âge, a été copié de nombreuses fois.

En Europe, les plantes représentent l’essentiel de la pharmacopée jusqu’à la fin du XIXe siècle et l’avènement de la chimie moderne. Encore largement utilisées après la Seconde Guerre mondiale, elles furent ensuite supplantées par les médicaments de synthèse plus simples d’emploi.

En France en 1941, il y avait 4 500 herboristes mais le diplôme d’herboriste a été supprimé cette année là par le gouvernement de Vichy.

Matériaux - Techniques
Verre soufflé, métal, liège, porcelaine
Fabricant / Période

Fin XIXe
Dimensions

Grand modèle : D : 10,6 cm ; H : 19 cm
Petit modèle : D : 9 cm ; H : 17 cm

État
Bon (un flacon fêlé)
Destination

Ces bocaux et flacons de pharmacie sont utilisés pour le stockage des matières premières entrant dans la composition des préparations pharmaceutiques : chimiques ou phytothérapiques

Précision d'utilisation

Ces pots et flacons portent les mentions suivantes :
HORDEUM PERLAT : FOLIA EUCALYPT : RADIC GLYCYRRH : FLORES PECTORAL :
SULFUR SUBLIM : LOT : PULVIS GLYCYRRH : ALCOOL A 95° : SACCHAR: LACTIS
TRITICUM SATIV : ALCOOLAT : VALERIAN : CARBONAS CALCICUS : AQUA COLONIENS :
TINCT : PURGANS : TINCT : CHASM : PALM : GUM: ARABIC: PULV:
OXYDIUM ZINCICUM : TINCT: ARNICAE PULV: CINCH: MICR: ALCOOLAT: MENTHAE
TEINT: DE KOLA BORAS SODICUS PHOSPHAS SODICUS BICARBONAS SOD FOLIA CASSIAE
ARTEMISIA CONTRA FOLIA MENTHAE FOLIA RUBI FRUCT: RADIC: ALTHAEAE

Date d'acquisition
18/01/2019
Origine des dons
Pharmacie Rougier, Paimpol
Numéro d'inventaire
CPHR - 2019.18
Copyright
© Conservatoire du patrimoine hospitalier de Rennes