Deprecated: builder_status est obsolète depuis la version 4.2.1 ! Utilisez AviaBuilder::get_alb_builder_status() à la place. in /home/cphrqjcq/www/wp-includes/functions.php on line 5211

Appareil pour insufflation tubaire kymographique du Dr Louis Bonnet

L’appareil se présente sous la forme d’une mallette en métal avec couvercle articulé. Un tableau de commande présente un potentiomètre de réglage du débit de gaz carbonique (0 à 100 cm3 par minute) et un cadran donnant le niveau de remplissage de la bonbonne (placée derrière le tableau de commande). Une molette régle son ouverture. Un interrupteur commande la soupape d’ouverture. Un dérouleur d’enregistrement à support papier est placé sur la partie supérieure du coffret.

L’insufflation tubaire se faisait initialement à débit constant. La possibilité de réglage du débit du gaz permet de mesurer la diminution du calibre tubaire. Cette technique est remplacée par l’épreuve au bleu de méthylène.

Matériaux - Techniques
Métal, verre, papier, plastique
Fabricant / Période
Etablissements Jules Richard Constructeurs, 35 rue Mélingue Paris 19e
Début du XXe siècle
Dimensions

H : 39 cm ; L : 34 cm ; P : 20,5 cm

État
Moyen (la commande de la soupape est bloquée et il manque le matériel d'injection du gaz)
Destination

L'insufflation utéro-tubaire est pratiquée pour le diagnostic et le traitement des stérilités.

Précision d'utilisation

L'insufflation tubaire de gaz carbonique est utilisée dans les cas de sténose des trompes. Elle permet de vérifier la perméabilité et la contractibilité tubaire au passage du gaz (kymographie ou enregistrement graphique des mouvements). L'insufflation tubaire peut supprimer des sténoses, permettant la survenue de grossesses.

Date d'acquisition
07/02/2013
Origine des dons
CHU de Rennes
Numéro d'inventaire
CPHR - 2013.157
Copyright
© Conservatoire du patrimoine hospitalier de Rennes