Deprecated: La fonction builder_status est obsolète depuis la version 4.2.1 ! Utilisez AviaBuilder::get_alb_builder_status() à la place. in /home/cphrqjcq/www/wp-includes/functions.php on line 5383

Skiascope

L’appareil est contenu dans un coffret en bois recouvert de simili vert, intérieur satin et velours vert. Il est constitué d’une source lumineuse, d’une lentille de concentration et d’un miroir dont le centre est muni d’une ouverture pour l’observation de l’œil du patient.

La skiascopie a été inventée en 1873 par un ophtalmologiste militaire français, Louis Ferdinand Cuignet (1823-1890). Son but était, dit-on, de repérer les simulateurs voulant se faire réformer pour troubles de la vision.

Matériaux - Techniques
Bois, simili, tissu satin et velours. Appareil en métal
Fabricant / Période
Comex, 15 rue Le Bouteux Paris 17ème
1975
Dimensions

H : 6,4 cm ; L : 29 cm ; P: 7,1 cm

État
Bon
Destination

La skiascopie est un procédé de mesure de la réfraction de l'œil. L'appareil est destiné à éclairer les milieux internes de l’œil, en particulier la rétine.
Associé avec une règle à skiascopie, il permet de déterminer le niveau de myopie et d'hypermétropie.

Précision d'utilisation

La skiascopie est une procédure similaire à celle de la neutralisation pour la détermination de la puissance d’une lentille.En skiascopie, la lentille sous examen est le système optique de l’œil, qui est immobilisé. On observe alors le mouvement d’une aire du fond de l’œil qui s’illumine grâce à la lumière du skiascope. On ajoute des lentilles d’essai devant l’œil et on observe le mouvement apparent de l’aire illuminée du fond de l’œil. Si l’aire illuminée présente un mouvement apparent de même sens que le mouvement du skiascope, on ajoute des lentilles positives ; si elle présente un mouvement en sens inverse, on ajoute des lentilles négatives. Avec l’augmentation progressive de la puissance de la lentille d’essai le mouvement apparent de l’aire illuminée du fond de l’œil s’accélère. À un certain point ce mouvement s’inverse. La lentille qui a produit l’inversion du mouvement détermine le degré d’amétropie.

Date d'acquisition
13/12/2011
Origine des dons
CHU de Rennes IFSI
Numéro d'inventaire
CPHR - 2011.18
Copyright
© Conservatoire du patrimoine hospitalier de Rennes