Deprecated: builder_status est obsolète depuis la version 4.2.1 ! Utilisez AviaBuilder::get_alb_builder_status() à la place. in /home/cphrqjcq/www/wp-includes/functions.php on line 5211

Bronchoscopes adultes

Tube creux dont l’extrémité est taillée en biseau et percée de deux ou trois orifices. Une baguette de quartz, incluse dans la paroi et raccordée à une source lumineuse externe permet la transmission d’une lumière froide distale à une petite ampoule. Certains possèdent un ergot latéral pour la connexion à une source d’oxygène.

En 1897, le docteur Gustave Killlian (1860-1921), laryngologiste allemand, réalise la première bronchoscopie avec un oesophagoscope pour extraire un os de la bronche souche droite d’un vieillard.
De 1907 à 1925, l’américain Chevalier Jackson (1865-1958) ajoute un éclairage distal et expérimente les différentes applications du tube rigide, en particulier le traitement des complications bronchiques de la tuberculose. En 1925 en France, le docteur André Soulas commence les premières bronchoscopies et forme des élèves. En 1952, Fourestier, Gladu et Vulmière présentent le bronchoscope universel à lumière froide transmise par une tige de quartz.

Matériaux - Techniques
Laiton, acier inoxydable, quartz, verre
Fabricant / Période
Luer France
2nde moitié du XXe siècle
Dimensions

L : de 40 à 45 cm ; D : de 5 à 8 mm ; P : 8 cm

État
Bon
Destination

Exploration visuelle de l'arbre trachéobronchique, prélèvements de biopsie bronchiques, extraction de corps étrangers.

Précision d'utilisation

L'endoscopie par bronchoscope rigide se faisait sous anesthésie locale ou générale selon l'âge et les indications. L'introduction dans la lumière du bronchoscope d'une tige d'aspiration permettait le prélèvement de secrétions bronchiques. L'introduction de pinces à biopsies donnait la possibilité de prélever des fragments de muqueuse ou de faire des actes thérapeutiques.
Ces examens étaient réalisés par les pneumologues et les otorhinolaryngologistes.

Date d'acquisition
21/09/2011
Origine des dons
CHU de Rennes
Numéro d'inventaire
CPHR - 2011.99
Copyright
© Conservatoire du patrimoine hospitalier de Rennes