Chariot-brancard

Le chariot-brancard est constitué :

  • d’un chariot avec deux roues fixes de grand diamètre et deux roues de petit diamètre orientables. Elles sont en caoutchouc plein
  • d’un cadre métallique blanc de structure tubulaire. Les deux extrémités du cadre sont arrondies. La tête du cadre métallique est d’inclinaison variable. Deux goupilles de blocage sécurisent l’emboîtement du brancard sur le chariot
  • d’une toile bordée d’un renfort en cuir. Cette toile présente des œillets  métalliques et est tendue entre les structures du cadre par un laçage en corde
  • de deux poignées relevables

Le nom du service de soins utilisateur est inscrit sur la toile “Ste Geneviève”.

 

Le chariot-bracard présenté vient d’un établissement hospitalier de plusieurs niveaux ne disposant pas d’ascenseur. Deux chariots pouvaient être nécessaires pour un même brancard si le malade devait changer d’étage. Le malade était chargé sur le brancard supporté par le chariot et transporté jusqu’aux escaliers. Là, le brancard était désolidarisé du chariot et porté par deux hommes dans les escaliers, au prix de gesticulations qui pouvaient être difficiles, jusqu’au niveau à atteindre. A l’arrivée, il était important de retrouver un chariot libre pour reposer le brancard.

Au XVe siècle, le brancard vient du provençal “brancan ou brancal” et désigne un chariot tracté par un homme ou un animal. Et lorsque l’animal en avait assez d’être exploité, il ruait dans ses brancards.

 

Matériaux - Techniques
Toile, cuir, métal, caoutchouc
Fabricant / Période

ca 1920
Dimensions

H : 85 cm ; L : 130 cm ; P : 51 cm

État
Bon
Destination

Une civière ou brancard est un dispositif utilisé pour transporter des personnes malades ou blessées sur les lieux des premiers secours ou dans le milieu hospitalier.

Date d'acquisition
19/03/2017
Origine des dons
Didier Le Chien, maire de Dinan
Numéro d'inventaire
CPHR - 2017.94
Copyright
© Conservatoire du patrimoine hospitalier de Rennes